oxtorrent
Accueil » Film » Le Jardinier qui voulait être roi - Long-métrage d'animation (2012)

Le Jardinier qui voulait être roi - Long-métrage d'animation (2012)

Long-métrage d'animation de David Sukup et Kristina Dufková Animation 1 h 05 min 15 février 2012

Programme de deux courts métrages :

L'Histoire Du Chapeau à Plume De Geai de Kristina Dufkova :
Le vieux roi avait trois fils, auxquels il confia la mission de ramener un petit chapeau qu'il oublia des années auparavant dans une auberge des Terres Lointaines. Celui qui lui ramènera le chapeau sera couronné roi. Le premier, Alphonsafond fila aussitôt à bord de son bolide de course. Le second, Thomassif, coupa à travers champs sur sa bulldopelleteuse. Enfin, Jean, le troisième fils, dépensa toutes ses économies dans une petite mobylette pour atteindre les Terres Lointaines. Lequel arrivera le premier et sera donc couronné roi ?

La Raison & La Chance de David Sukup :
Mr Raison et le jeune Chance se croisent sur un pont. Ne voulant pas se céder le passage l'un à l'autre, ils se disputent. Mais quand finalement Mr Raison cède le passage, il revendique que sans raison nul ne peut vivre, ce qui ne laisse pas Chance indifférent et ceux-ci se lancent un défi : Mr Raison va entrer dans la tête d'un pauvre éleveur de cochon et nous allons voir jusqu'où peut-on aller sans un peu de chance...

Film Le Jardinier qui voulait être roi - Long-métrage d'animation (2012)
SERVEUR 1

« Le Jardinier qui voulait être roi » est une compilation de deux courts métrages animés, en stop-motion. Quand j’ai lancé le film, je me suis dit ; « chouette, un film avec des marionettes (et du papier) « car j’adore ça, mais très vite je me suis aperçue que la technique était un peu à la traine et que l’histoire ne m’intéressait pas du tout. Je n’ai pas eu le courage de visionner le second court, et me suis arrêté au premier, tellement que je n’ai pas aimé, je parlerais donc uniquement de celui-là. Les dialogues sont tous interprétés par une seule voix, celle du narrateur, en voix off, et autant dire, que là encore, ça n’aide pas à sortir de la monotonie latente de l’œuvre, d'autant plus que la performance n'est pas bonne. La musique est inexistante (en tout cas, je ne m’en souviens pas). L’histoire est niaise comme j’ai rarement vu. L’animation médiocre. Je me suis ennuyé, et je rangerais ce film dans la catégorie des navets.