oxtorrent
Accueil » Jeux » Batman : Arkham Origins - Coeur de glace (2014) - Jeu vidéo

Batman : Arkham Origins - Coeur de glace (2014) - Jeu vidéo

Extension de jeu de Warner Bros. Games Montréal et Warner Bros. Games PC, PlayStation 3 et Xbox 360 Action-Aventure et infiltration 22 avril 2014

DLC Solo se déroulant une semaine après les événements de Batman : Arkham Origins, cette fois présentant le premier affrontement entre Batman et Mr.Freeze.

Film Batman : Arkham Origins - Coeur de glace (2014)  - Jeu vidéo
SERVEUR 1

Au cours de l'année, en suivant les infos sur la franchise Arkham, il y avait de quoi avoir peur concernant les DLC de Origins. Repoussés, mal expliqués, tout portait à croire qu'ils allaient être extrêmement décevants. Eh bien, en fait non, A Cold, Cold Heart est finalement tout à fait honnête.

N'y cherchez pas toutefois l'originalité, car il ne s'agit ni plus ni moins que d'une énième version de la genèse de Mr Freeze. Alors qu'il décerne le prix annuel du philanthrope de Gotham au manoir Wayne au Nouvel An, le milliardaire qui se prend pour une chauve-souris et qui se balade en slip la nuit est brutalement attaqué par le mystérieux Mr Freeze, qui enlève devant lui un certain Boyle, qui allait recevoir le fameux prix. Une affaire pour Batman...

Concrètement, on visite le manoir Wayne, on évolue dans un quartier de Gotham et l'on explore le bâtiment Gothcorp où travaille Victor Fries. On doit faire face à un nouveau type d'ennemis - équipés d'un rayon gelant - et tirer parti de la combinaison d'environnements extrêmes de Batman, qui lui permet d'utiliser des attaques thermiques (qui sont des clones des gantelets électriques et du Batarang classique). Quelques quêtes annexes sont au rendez-vous (pas transcendantes, mais qui permettent de débloquer des capacités spéciales inédites), les combats sont un peu plus délicats que d'habitude (les phases de prédateur nous font affronter bien plus d'ennemis à la fois notamment) et l'on a droit à une ou deux phases sympathiques, comme le combat final.

Au fond, si vous appréciez la licence, il n'y a aucune raison de ne pas se le procurer. Si vous êtes un peu moins convaincu, réfléchissez-y quand même à deux fois, ce DLC n'apporte pas énormément. En outre, il se trouve que les bugs déjà présents dans Origins n'ont toujours pas été corrigés, en particulier les problèmes de pathfinding des adversaires, le planage de Batman qui foire de temps à autres et les problèmes de texture (les cheveux de Vicky Vale sont buggés, et il y a carrément une salle qui fait foirer tout le chargement des textures - fort heureusement, ce bug disparait après avoir rechargé la partie).

Il y a donc clairement un problème de priorités chez l'éditeur, comme on en a désormais coutume dans les productions AAA actuelles. Toutefois, il serait triste de bouder ce morceau de scénario juste pour ça, si vous prenez votre pied à parcourir Gotham.