oxtorrent
Accueil » Jeux » Out There : Ω Edition (2015) - Jeu vidéo

Out There : Ω Edition (2015) - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Mi-Clos Studio Linux, Windows Phone, PC et 3 autres Aventure et rogue-like 2015

Version enrichie sur PC et Mac du jeu d'aventure spatial Out There, à l'ambiance sombre et mélancolique.

Film Out There : Ω Edition (2015)  - Jeu vidéo
SERVEUR 1

Je n'ai pas aimé Out There. Je ne pense pas non plus qu'il soit bon en tant que jeu vidéo.

Offre de valeur En ce qui me concerne le seul point commun entre Out There et FTL c'est qu'ils se passent dans l'espace. Démarrez l'histoire, un système solaire lointain à atteindre en faisant des bons successifs de système en système. Le tout affiché par une 2D naïve. S'il n'y a pas d'animation, il y a quelques effets visuels. Durant votre voyage, vous rencontrez d'étranges technologies, des formes de vie extraterrestres et des ressources à collecter. Pas de temps réel donc et pas non plus de répercussion visuelle d'acte ou d'évènement. Un vaisseau abîmé apparaît comme un tous neuf, pas de variations de couleur dans vos propulseurs selon votre carburant, rien de rien.

« Out There ce Roguelike » Le jeu s'articule autour de 3 paramètres à gérer : l'intégrité du vaisseau, son oxygène et son carburant, pas d'équipage, pas de combat non plus. Les ressources pour alimenter ces paramètres se croisent parfois l'une pouvant servir pour plusieurs taches. Pour les récolter, vous pouvez soit orbiter autour d'une planète gazeuse et sonder son atmosphère et vous posez sur une planète tellurique pour y forer des minéraux. (aucune animation ni même représentation de l'opération). Les visuels, il y en a peu (Je n'ai pas l'impression d'en demander trop au monde mobile, cela fait longtemps que des moteurs 3D avancés tournent sur mobile ). Pas plus de 4 ou 5 types de biomes telluriques (fait d'un seul dessin). L'arrière d'un système solaire ou de la carte général sont totalement génériques. Il y doit y avoir à tout cassé 15 astres différents (tellurique, gazeur, étoile, trou noir).

Voilà pour l'environnement, passons aux interactions, chaque voyage vers un nouveau système entraîne à l'arrivée un petit texte sur le voyage. Soit rien ne s'est passé, soit il y a eu un évènement quelconque et le jeu vous prive/octroie une certaine quantité de ressources. Finalement des rencontres avec des artéfacts,vaisseaux ou êtres, pour lesquels vous devrez faire choix. Jamais plus de 3 alternatives et il y a soit une ressource, soit une technologie à gagner (tout cela est textuel, toujours pas la moindre imager).

Certaines planètes abritent la vie, à nouveau, une image d'une bête quelconque, un texte générique et un choix... pour gagner une technologie ou des ressources.

« J'étais malade le jour où on apprenanit l'ergonomie à la Fac » Se rendre sur un système solaire, orbiter autour d'une planète ou se poser, tout cela donne lieu à des clics intempestifs — 1 pour aller au système, un pour orbiter, un pour se poser, un pour décoller (et entre tous ces clics, il y a en d'autres cachés, voir votre inventaire c'est également un clic et l'affichage d'une autre fenêtre. Pour la quitter à nouveau il faut cliquer. C'est navrant, même pour du tactile c'est mal fichu et fastidieux. D'autant plus qu'il est question de rejouabilité et d'efficacité...

Le jeu séduit notamment par les quelque mystères qui se dévoilent : la ressource Omega, l'apprentissage de la langue alien, les trous noir, etc. Si leur découverte et compréhension constituent le coeur d'un rogue like, ici c'est vite découvert, jamais profond ou intéressant - gé-né-ri-que.

«Pourquoi tu t'emmerdes Jean-Kevin, qu'est ce qu'ils savent du Jv. sur Android » Le dernier paramètre est la chance, à ce stade j'ai rarement vu plus ridicule. Le micromanagement trivial des 3 ressources est contre-balancé par de la chance. La chance on connaît, Binding of Isaac pouvait vous faire passer de dur moment, mais permettait de retomber presque toujours sur ses pattes. Le hasard de Gods Will Be Watching était mineur, mais toujours décisif, puissant et cruel. Et tout comme vous, je n’hésite jamais à générer 4 ou 5 fois une carte dans Civilization V ou Don't Starve. Ici, il n'y a ni équilibre, ni fréquence raisonnable, 2/3 des parties capotent pour ça plutôt qu'à cause d'une mauvaise gestion (et lorsqu'il faut recommencer, c'est la même avalanche de clics). Finalement, vous pourrez mourir en quelques sauts, ou devenir tout puissant. Et même après avoir convenablement avancé dans la part, avoir des bases solides, peut importe votre micromanagement, votre prudence ou les risques, tout peut s'arrêter en quelque tours. Ce n'est même pas hardcore, c'est le genre d'aléatoire que l'on trouve dans les jeux de casino en ligne ou dans les free2play, qui a pour but unique de maintenir le joueur dans la part et d'être plus longtemps confronter à des publicités. Ce n'est ni une idée intéressante ni un gameplay bien construit.

Positionnement de produit Jen ai vu plus souvent qu'à mon tour des jeux de l'envergure de Out There et même lorsqu'ils sont exceptionnel, ils ne sont pas vendu 10€. Même si Out There était une réussite, il ne proposerait rien qui justifie un prix supérieure à 5€. Et même alors, je vous recommanderais de ne le prendre qu'en période de promotions.

Quand je pense aux autres titres, qui n'ont pas la chance de faire le buzz. Avec des développeurs qui ont sués sang et eau pour faire de leurs idées un jeu bien réel. Ou qui malgré une idée brillante et hors norme ne parviennent pas à percer ou à ne serait-ce que rentabiliser leur investissement.

J'enrage et je deviens malade. Malade de voir les joueurs tomber dans un panneau si gros, malade de voir la "critique" se confondre en consensuel et particper au Buzz. Malade que les joueurs ne se connaissent pas mieux et ne soient pas plus exigeant.

**Oui c'est à CAPSULE que je pense partciulièrement, 10 fois moins cher, terriblement minimaliste, monochrome et pourtant il véhicule plus d'émotions dans son Menu que OT dans son entierté. Peur, solitude, claustrophobie et demande compréhension de son univers et un minimum de matrise pour naviguer. Critique> http://steamcommunity.com/id/smithfield/recommended/303940 Vous voulez MIEUX ? Vous n'avez qu'à lancer un caillou dans n'importe quelle direction et il devrait tomber sur du meilleur. FTL - Gratuitious space battle - CAPSULE - Celestial Command - Rockets rockets, rockets - The Fall - Spacecom -