oxtorrent
Accueil » Jeux » Warhammer 40,000 : Inquisitor - Martyr (2018) - Jeu vidéo

Warhammer 40,000 : Inquisitor - Martyr (2018) - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Neocore Games et Games Workshop PC, Mac, PlayStation 4 et Xbox One Action et jeu de rôle 5 juin 2018

Warhammer 40,000: Inquisitor - Martyr est un jeu vidéo de rôle d'action développé par NeocoreGames.

Film Warhammer 40,000 : Inquisitor - Martyr (2018)  - Jeu vidéo
SERVEUR 1

Grosse franchise par excellence, Warhammer a été créé dans les années 80, et a largement inspiré, notamment Warcraft. 40 000 en est sa version futuriste, et est elle aussi une saga tentaculaire…

Ces derniers temps, on l’a souvent vu revenir sous la forme de hack’n’slash. Ou de jeux s’en approchant. C’est également le cas de ce Inquisitor. Alors autant être clair : Si vous débarquer dans l’univers de la série, et à moins de vous coltiner les nombreux documents, vous serez perdu dans le scénario et les dialogues. Mais ce n’est pas le plus important ici. En fait, on se lance vite dans le vif du sujet. D’ailleurs le jeu est clair sur le sujet : Si on peut y jouer subtilement, la méthode bourrine est tout à fait acceptée. Ainsi, on va se balader de systèmes en systèmes, de planètes en planètes pendant une vingtaine d’heures pour accomplir les objectifs communiqués. 20 heures en ligne droite uniquement. Les missions annexes sont nombreuses, et augmentent largement cette durée de vie. Le soucis avec ce genre de jeu, c’est qu’ils peuvent vite se montrer répétitif. Et malgré tout ces efforts, c’est aussi le cas de celui-ci.

Pas trop laid à regarder, il propose donc des affrontements sur des niveaux en vue de 3/4. A distance, ou au corps à corps, vous avez évidemment une barre de vie, et des capacités à utiliser. Au fur et à mesure, on débloque de nouvelles possibilités, et des tas d’armes et équipements. Probléme : l’interface sur PS4 est incroyablement non-ergonomique. On s’y perd, et c’est bien peu fluide. Dommage quand on sait que, dans ce type de jeu, on y passe un sacré moment. Au delà de ça, voilà un genre qui se joue à plusieurs. Seul, on risque vite de ne plus avoir envie d’avancer. Pour autant, on sent que l’équipe à fait de son mieux et, globalement, on peut prendre un certain plaisir à y jouer en équipe, ce qui explique probablement les extensions qui ont vus le jour, d’autant que l’univers du jeu est dense, mais si on est pas un grand fan de la franchise, ça restera un hack n slash assez banal…