oxtorrent
Accueil » Film » One Piece : L'Aventure de l'île de l'horloge - Long-métrage d'animation (2001)

One Piece : L'Aventure de l'île de l'horloge - Long-métrage d'animation (2001)

Long-métrage d'animation de Junji Shimizu Fantastique et arts martiaux 55 min 3 mars 2001

Tandis que l'équipage au Chapeau de Paille profite d'une journée à la plage pour se reposer, leur bateau, le Vogue Merry, ainsi que tout leur équipement, sont subtilisés. Une semaine plus tard, c'est Nami qui se fait enlever par les pirates Trump. Ses compagnons partent alors à sa rescousse sur l'île de l'horloge, aidés par deux individus un peu étranges, Akis et Bolodo...

Film One Piece : L'Aventure de l'île de l'horloge - Long-métrage d'animation (2001)
SERVEUR 1

Eh bien eh bien. C'est pour ce genre de déceptions, que je suis content de faire ce petit marathon des films One Piece, ce qui est plutôt paradoxal, certes. J'avais de très bons souvenirs de ce film, un de mes préférés, la douche fut froide. Pas qu'il soit extrêmement mauvais, mais il est, au final, à peine passable, bien qu'il ait des qualités fort heureusement.

L'histoire est plus poussée que le film précédent, c'est sûr. Bien qu'on reste, encore une fois, sur un méchant qui terrorise une ville et qui a une arme secrète gigantesque capable de tout raser, la toile de fond est plus sympathique: Les mugiwara se font voler leur bateau et n'ont donc plus leurs épées/vêtements/argent/armes, et se retrouvent avec un duo plutôt sympathique. Sur le papier, c'est cool. Dans les faits, moins, car le film est parsemé "d'incohérences" ... Comment le Merry est monté au sommet de la tour ? Comment tout le monde a eu des parachutes à la fin ? Pourquoi Luffy n'a pas atteint le Merry au début avec son bras ? Et surtout, le truc qui m'a fait le plus tiquer: Sanji se plaint de pas pouvoir se battre sans des chaussures... Et ils vont, avant le combat, dans... Une boutique de vêtements ... Et Sanji n'achète qu'une chemise ??? Ah, et le bébé qui flotte sur l'océan xD Je veux bien qu'on soit dans OP, mais quand même. xD Un berceau qui flotte sur l'océan, sans vague pendant plusieurs heures/jours, et qui se renverse pas.. Wah xD Pleins de petits détails comme ça m'ont fait tiquer et m'ont un peu déçus.

L'histoire était très téléphonée, surtout pour Akisu et ses parents, et ya moins d'émotion que pour le premier film, c'est bâclé et bien dommage. Heureusement, son grand frère a un design vachement cool et est plutôt sympathique. D'ailleurs j'ai plutôt apprécié que Luffy dise à Akisu les mêmes phrases que Shanks lui a dit. Dommage qu'Ace & Sabo n'existaient pas encore à l'époque, car l'histoire des deux frères liés par des liens plus fort que le sang aurait pu faire avoir des flashback à Luffy avec eux, plutôt qu'avec Shanks, mais bon. (D'ailleurs, c'était pas des flashback, mais carrément des flash. xD)

Les dessins sont très moches par moments, dans un plan, Nami avait la tête de Casimodo. Mais l'animation rattrapait un peu, elle était au dessus de celle de la série, sans être folle.

Bref, la première moitié en dépit de ses futurs twists prévisibles et des "incohérences" était drôle, bien rythmée, et sympathique. Bien aimé l'escalade de la tour, d'ailleurs, avec tous les pièges haha J'ai beaucoup aimé que tous les mugi se fassent capturer uns à uns, et soient crucifiés, à la vue de tous, j'ai beaucoup aimé ça. Mais bon... Par la suite ça se gâte et c'est dommage. Les méchants n'avaient aucune crédibilité, et pourtant avec OP j'ai l'habitude des méchants idiots.

Déjà, la nana, elle apporte le fanservice, don't care, mais putain j'adore son design ! Peut-être le meilleur point du film. Sans parler de son FDD de la soie, qui est très cool. Dommage qu'elle n'ait pas de combat et soit battue de manière complètement moisie, car elle paraît cheatée. Le mec aux piques est le seul un peu dangereux, classique, mais chiant. Sanji se fait défoncer les pieds et dès qu'il a ses chaussures ça va mieux mdr bref L'épéiste s'est fait déjà battre par Zoro et à aucun moment il ne fait peur ou est impressionnant, dommage. Le mec qui pue est sympa, dommage que son combat contre Usopp soit chelou Et le grand méchant, très odaesque, certes, c'est un Shiki du pauvre, mais, putain. Sérieusement. Pendant 7ans ya eu des esclaves d'une île entière pour construire "sa super arme secrète géante" ... C'est un petit canon qui fait la taille d'une voiture. Et j'ai aucun souvenirs du combat final, même son fruit du démon je saurai pas vous l'expliquer, comme El Drago, les limites de son fruit sont assez étranges. MAIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIIS BON. J'me souviens que tout le monde (même le Merry) avaient un parachute de secours, tout est bien qui finit bien. (???)

Ah, et le générique de fin qui te spoil complètement tout le futur du manga. XD (Ace n'avait même pas encore son design final haha)

4,5/10. Un film dont j'avais de très bons souvenirs mais au final, pleins d'incohérences et de scènes maladroites (les références à Shanks limite forcées). Fort heureusement, le cadre proposé est vraiment très beau, j'aime bien cette grande île géante. Chaque personnage a son adversaire donc l'effort est là, c'est cool. Mais l'histoire reste très bateau (lol) et téléphonée, sans aucune réelle émotion proposée, dommage, ça n'en reste pas moins divertissant dans les débuts.

Mention spéciale aux 3 frères qui bossent pour le grand méchant. Ils étaient déjà sous les ordres d'El Drago, dans le premier film, j'aurai bien aimé que leur caméo continue dans chaque film, c'était une chouette idée et prenait seulement 10 secondes par film. Malheureusement ce caméo s'arrête au film 3.