oxtorrent
Accueil » Film » Mon père est femme de ménage - Film (2011)

Mon père est femme de ménage - Film (2011)

Film de Saphia Azzeddine Comédie et drame 1 h 20 min 13 avril 2011

Paul a 16 ans et les complexes d'un ado de son âge. Entre une mère impotente et une soeur qui rêve d'être miss, le seul qui s'en sorte à ses yeux , c'est son père. Hélas, il est femme de ménage...

Film Mon père est femme de ménage - Film (2011)
SERVEUR 1

Le film Mon père est femme de ménage est un excellent film. La prouesse d'acteur de Vincent Cluzet est à couper le souffle (breathless), son incarnation de cet homme qui se bat tout au long du film pour imposer à son fils sa profession de femme est bouleversante. Lorsqu'à la fin le fils décide à son tour d'entrer dans le corps des femmes de ménage, nous sommes derechef envahi d'un grand sentiment d'exultation. Cela renvoie exactement à ce qu'Aristote nomme la catharsis, ce qui démontre que le film a une véritable valeur culturelle qui va chercher dans les tréfonds de la culture antique des Grecs. Plus avant dans le film, le fils dit merde à son père. Cette scène pourrait de prime abord apparaître comme choquante à un public non averti (je pense notamment aux jeunes enfants). En effet, la prononciation d'un gros mot, de surcroît adressé à une personne plus haute dans la hiérarchie familiale, est évidemment un mauvais exemple pour tous. Cependant, et c'est là que le film s'avère d'une intelligence éclairée (Aufklärung), le personnage de Daniel Cluzet ne prend pas à la légère ce manque de respect et assène un triple mawashigeri au fils indigne qui est alors projeté sur un mur de fers à repasser brûlants, le fils hurle et se démet et c'est là que Jean-Pierre Cluzet l'attrape par la gorge et l'étrangle tout en lui assénant un certain nombre de coups de poing et de boule dans le visage. Une fois cette action accomplie, Simon Cluzet mord le nez de son fils, lui arrache dans un éclat de gerbes d'émoglobine, relâche la pression sur son fils qui s'écroule nonchalamment et c'est à ce moment-là qu'il prononce cette réplique non sans un génie pince-sans-rire : "J'ai volé ton nez.". Moustafa Cluzet recrache ensuite le nez du fils sur ce dernier. La salle a alors éclaté de rires et de quolibets dans une liesse populaire que l'on regrette de ne plus voir plus souvent dans les salles obscures. Je remercie donc la réalisatrice Saphia pour ce vrai moment de cinéma, ainsi que l'acteur Sigefroid Cluzet pour son interprétation et son jeu d'acteur. Enfin un film qui met la lumière sur les couilles des femmes de ménage !