oxtorrent
Accueil » Jeux » Flashback HD (2013) - Jeu vidéo

Flashback HD (2013) - Jeu vidéo

Jeu vidéo de Paul Cuisset, Vector Cell et Ubisoft Entertainment PC, PlayStation 3, Xbox 360 et Wii U Aventure, plateforme, action 21 août 2013

Remake HD de Flashback sorti en 1992 dans lequel le joueur incarne Conrad venant de s'enfuir après avoir découvert l'existence d'extraterrestres hostiles parmi les siens.

Film Flashback HD (2013)  - Jeu vidéo
SERVEUR 1

VectorCell a été à la charge de cette mise à niveau de l'original avec cinq ex-employés de Delphine Software, dont Paul Cuisset. Ils avaient sorti en 2012 le jeu AMY, un jeu très difficile, très proche d'un trial and error de l'époque, mais est très sous-estimé à mon égard. Flashback HD n'est pas un portage HD de l'original (qui personnellement n'a aucun intérêt), mais plutôt un hybride remake/reboot, et avec aucune flemmardise (ou pas). L'idée est louable, refaire le jeu à partir de zéro tout en conservant la base et en profiter pour ajouter ce que Paul Cuisset voulait dans l'original mais n'a pas pu pour cause de contraintes mémoire. Est-ce un pari réussi ?

On commence d'abord par la première chose qui tape à l’œil, les graphismes. C'est assez modeste pour un jeu qui ne prend que 2 Go en taille. La jungle de Titan est très beau, Death Tower est dans un style qui n'est pas sans rappeler des anciens films, ou encore la dernière partie du jeu, avec un style angoissant, mais pas aussi glauque que dans l'original malheureusement. Les différences comptent malgré tout sur New Washington, dont le style assez austère, abîmé et très calme assez marquant laisse place à une ville futuriste très vivante, qui ne m'a pas forcément déplu, il reste très sympa à observer. Les personnages sont assez bien modélisés, et le redesign de Conrad, le protagoniste du jeu, représente à la fois l'ancienne époque et aujourd'hui. Dommage par contre que les animations n'égalent absolument pas l'original, bien que ce soit de la motion capture, mais n'est pas très bien géré.

Les cinématiques en eux-mêmes sont soit très inférieures à l'original, soit un peu mieux. En exemple, l'introduction et la scène de l'Holocube pour les deux cas. L'introduction a beaucoup perdu dans la mise en scène, aucun effet de surprise ou de mystère, et on arrive à deviner le sort de Conrad lors de sa fuite. J'ai même réussi à refaire le montage et à conserver une partie de ces effets. La scène de l'Holocube quant à lui, est beaucoup plus logique. Là où l'original tentait un style décontracté, mais pas très convainquant pour expliquer un grand danger, le nouveau tente quelque chose de plus sérieux, avec une sensation de mystère et de danger. C'est assez paradoxal, mais c'est dommage de rater à moitié ce qu'a fait Flashback une révolution dans ce domaine. Le style BD des cinématiques de mémoire sont sympas à regarder cela dit et donne un style plutôt brouillon à la fiabilité de la mémoire.

La bande son du jeu... c'est très générique. C'est suffisant, mais clairement pas d'efforts. Dommage qu'il n'y a aucun arrangement des anciens thèmes, mais je ne peux pas juger de cela, il est dû à un souci de droits. Fort dommage que ça finisse comme ça. Le doublage français est assez bien fait, malgré quelques soucis par exemple les pleurs de Sonia, la petite amie de Conrad. C'est assez mal joué. A part ça les voix vont très bien avec les personnages. J'ai pu également écouter le doublage anglais du jeu, et quelques surprises surviennent, comme Conrad qui dit "Awesome-sauce". Certains disent que c'est très mauvais, mais je trouve qu'ils suffisent à eux-mêmes.

L'histoire du jeu original était que Conrad, amnésique, part à la recherche de son identité avec pour seul indice un message enregistré par lui-même, il finira par découvrir qu'il est un scientifique, ou encore un agent du GBI selon les versions, et qui découvre l'existence d'aliens appelé Morphs parmi la population humaine. Ces derniers ont remarqué qu'ils ont été repérés et ont effacé la mémoire de Conrad. Mais ce n'était pas sans compter de lui d'avoir eu le réflexe de sauvegarder sa mémoire et d'enregistrer un message pour lui-même pour aller les chercher. Le reboot a eu une version de l'histoire qui conserve la base, en accentuant le thème de l'identité... mais avec beaucoup de rebondissements, que je ne dirai pas ici comme c'est ce que je qualifie de spoiler ici. Mais ils ont le mérite d'être là, ils valent le coup, et c'est pour ça que je ne parle pas de remake, mais d'un hybride.

Maintenant, le gameplay. C'est une évolution logique de l'original, une visée à 360°, beaucoup plus rapide à prendre en main, notre protagoniste est désormais plus agile, mais avec quelques soucis de réglages... Les difficultés sont assez bien dosés, mais ça reste très limite pour finir le jeu sans se faire toucher. Un système d’expérience est mis à disposition, mais est très mal réglé pour remarquer une différence (ils sont présents, mais c'est trop peu), et les améliorations cachés dans les niveaux du jeu sont quant à elles très utiles, mais est impossible de tous les récupérer en une seule partie. Ils ont ajouté des défis dans une réalité virtuelle dans le jeu, un ajout assez sympa avec le niveau en moto-jet, qui malheureusement n'est pas assez exploité. Le level design est sensiblement le même que dans l'original pour certains niveaux, et d'autres l'ont vu drastiquement changé, pour ainsi utiliser les nouvelles mécaniques de gameplay (lunettes moléculaires, grenades), voire des améliorations de ces derniers (téléporteur). On se rend compte que le level design de l'original est assez linéaire, mais était moins accentué par la lenteur de son gameplay à l'époque. L'ajout des yeux de Morphs en tant que bonus est une excuse pour explorer le niveau, certains sont assez corsés à trouver. Mais j'aurai beau parler de tout ça, on se plaint aujourd'hui que les jeux sont assistés. Ici, c'est VOTRE choix d'être assisté ou non, les options d'aides sont désactivables. Mais malheureusement, le jeu ne peut pas s’empêcher de vous aider pour certains cas, comme l'utilisation des lunettes pour voir les mines, ou de mettre en évidence les portes ouvertes.

Et un souci récurrent du jeu, c'est les bugs. Sur PS3, la version que j'ai essayé en premier, il y a quelques bugs, souvent dans les morts, parfois des spawns d'ennemis très hasardeux, au point d'avoir un ennemi rester en l'air à tomber sur place, et parfois une physique assez bizarre... Le portage PC (par Ubisoft) est par contre encore pire. Il est très instable, et est capable de corrompre les sauvegardes assez facilement (3 fois en 4 mois). Et puis... le jeu laisse une sensation de jeu pas terminé, surtout vers la fin où le jeu fait en sorte que tu ailles au boss de fin très vite, et pourtant y avait moyen d'ajouter des éléments de scénario... On ne voit JAMAIS Sonia dans le jeu par exemple, sauf dans le style BD que j'ai mentionné plus haut. Il y avait moyen d'étendre cette partie, mais cette romance n'a pas assez duré dans le jeu pour vraiment s'y attacher. Sans compter le fait qu'ils aient un manque d’expérience évident de l'Unreal Engine 3.

Pourtant j'ai laissé une note de 7 sur 10. Pourquoi ?

Parce que c'est très subjectif, j'ai adoré le jeu malgré ses défauts, et pourtant dieu sait à quel point j'adore l'original. L'ambiance est sympa, et le fait qu'ils ont tenté de changer des choses par rapport à l'original est un véritable atout selon moi. L'histoire remaniée aura le mérite de surprendre plus d'une personne qui connaisse l'original sur le bout des doigts, et le gameplay sait être assez simple, peut-être un peu trop mou, mais en connaître les subtilités est une nécessité pour ceux qui veulent s'attaquer au mode Difficile avec un minimum d'aides (voire pas du tout), et malgré quelques bugs (mais on peut s'y habituer). Il a le mérite d'inclure le jeu original, mais malheureusement, avec une assez mauvaise présentation, dans une borne d'arcade qui prend seulement un tiers de l'écran (avec un décor animé et qui dérange), version en anglais uniquement (et y a eu plus de 5 langues pour le jeu original), et surtout sans les musiques... Faute aux problème de droits qui n'ont pas du tout rendu justice à la meilleure partie de l'original.

Ce reboot ne surpasse pas l'original, mais il a le mérite d'exister, et doit être reconnu à sa juste valeur en tant que jeu, il a trop souffert de la comparaison avec l'original, et par la je veux dire qu'il n'a subi que de ça et rien d'autre, et pour cause, son manque de succès a mis VectorCell tout droit à sa perte. C'est fort dommage, un reboot de sa suite, Fade To Black, qui a très mal vieilli, aurait pu être intéressant pour palier les soucis de rigidité, ou encore le regretté AMY qui reste un jeu qui diffère des autres. En tout cas, pour un jeu qui coûte que 10 euros, le rapport qualité/prix est selon moi suffisant et saura vous occuper quelques heures. Il faudra faire attention avec les bugs de la version PC si vous voulez le jeu en plus de 30 FPS et en très haute résolution.