oxtorrent
Accueil » Jeux » Resident Evil 7 : Vidéos Interdites, Vol 1 - Jeu vidéo

Resident Evil 7 : Vidéos Interdites, Vol 1 - Jeu vidéo

Extension de jeu de Capcom PC, PlayStation 4 et Xbox One FPS et action-aventure 31 janvier 2017

Film Resident Evil 7 : Vidéos Interdites, Vol 1  - Jeu vidéo
SERVEUR 1

Premier DLC composé en trois parties, trois modes de jeu différents l'un de l'autre :

Cauchemar est un contenu additionnel que j’ai pas du tout aimé. Vous jouez un personnage autre que Ethan, mais son identité importe très peu parce que le but ici sera de survivre à des vagues de méchant pas beau qui veulent votre peau. C’est un mode survie avec des vagues en gros. Vous pouvez placer des pièges, trouver des munitions, créer des pièces pour acheter armes et balles. Mouarf. Rien de bon à mes yeux. Rien qui ajoute du vrai contenu, rien qui étoffe l’histoire, rien de vraiment convaincant pour dépenser plusieurs euros et encore rien qui n'a sa place dans ce Resident Evil 7.

La chambre par contre, c'est vraiment génial ! Ça ressemble énormément au passage avec le clown qui vous griffonne quelque chose dans le jeu de base, c'est à dire une grosse énigme comme un escape game pour se barrer d'une chambre ou vous êtes emprisonné. Et une chambre que vous avez déjà visité dans la maison des Bakers en plus! La oui, ça rajoute un petit à l'histoire même si c'est vraiment secondaire, mais c'est toujours cool de savoir des petit détails de la sorte plutôt que de payer un DLC pour avoir un mode vague à la con.

Vous commencez donc sur le lit, attaché et forcé par Marguerite à manger un plat ragoûtant (non) qui ressemble à des chenilles grillées à la pisse de chat périmée. Mais une fois qu'elle sort de la chambre, le jeu commence et on retrouve cette putain d'ambiance que j'ai adoré dans cette maudite maison. Il faudra interagir avec toutes sortes de choses, raisonner... Mais à partir d'un moment, quand vous ouvrirez quelque chose un gros bruit retentira et la, vous entendrez votre tortionnaire se plaindre du bruit et un compte à rebours d'une minute seulement apparaît en gros sur votre écran.. et vous entendez les bruits de pas se rapprocher de la chambre. Flippant ouais. Personnellement ça m'a fait paniquer sur le coup et je pensais que je devais être proche de la fin et qu'il suffisait de rusher pour s'échapper à temps... Mais que nenni ! La vieille peau m'a fait bouffer un scolopendre géant sans même avoir eu le temps de comprendre où j'étais censé chercher. Game over. On recommence tout depuis le début.

Donc rebelote, on refait la même chose en connaissant cette fois ci les risques, mais peut être qu'il suffisait de se recoucher dans le lit pour qu'elle n'y voit que du feu ? Donc le bruit retentit, je me recouche vite dans le lit et pour paraître crédible je goûte même au plat dégueulasse qu'elle a préparé, mais le vomit ne tarde pas à suivre. Elle entre. Léger silence quand elle me regarde. "Quelque chose ne va pas ici..." dit elle. Et j'ai tilté. En fait tout ce qu'on a déplacé, les tiroirs ouverts, les tableaux mal alignés, tous les objets doivent être dans la même place qu'au début afin qu'elle n'y voit que du feu dans ma tentative d'évasion et ça, est vraiment une putain d'idée bien stressante !

Et enfin nous avons un troisième DLC inclut dans ce package qui n'est autre que Ethan doit mourir. Vous avez trouvé le jeu de base trop facile ? Vous aimez souffrir inutilement ? Ou les challenges ? Dans ce mode vous n'êtes qu'une victime et vous allez souvent souvent souveeent crever (d'ou le titre). Tous les ennemis vous tuent en un ou deux coups et s'échapper est quand même très risqué. Vous n'avez qu'un couteau et les objets que vous pouvez trouver apparaissent aléatoirement dans des caisses qui elles aussi apparaissent aléatoirement. C'est un mode de jeu frustrant. Un die & retry à la sauce RE7. Rien qui étoffe l'histoire. Rien qui donne envie d'acheter.

Donc deux DLC totalement osef et un autre vraiment cool, mais rassurez vous : en solde ce banned footage ne coûte jamais plus de quelques euros. Mais le plaisir ne dure même pas plus d'une heure...