oxtorrent
Accueil » Serie » Marvel's The Defenders - Série (2017)

Marvel's The Defenders - Série (2017)

Série de Douglas Petrie et Marco Ramirez Policier, drame, action 1 saison (arrêtée) Netflix 51 min 18 août 2017

Pour sauver New York, il faut bien une épique équipe de super-héros. Ensemble, Daredevil, Jessica Jones, Luke Cage et Iron Fist seront donc The Defenders.

Film Marvel's The Defenders - Série (2017)
SERVEUR 1

Les séries Marvel produites par Netflix sont en quelques sortes des enfants miraculés de la machine hollywoodienne que constitue Marvel Studios. Elles s'inscrivent bel et bien au sein du Marvel Cinematic Universe mais possèdent une liberté artistique bien plus conséquente et un travail bien plus acharné pour nous captiver qui se sentent à travers des mises-en-scène plus audacieuses. Qu'on se comprennes bien, on reste dans le cadre du divertissement mais ces séries sont devenues l'échappatoire idéale au sein de cet univers tandis que ses films subissent la mode qui consiste à dire (quelques fois à juste titre) qu'il n'y a aucune personnalité.

Et c'est pourtant avec une méthode similaire que Marvel's Defenders a vu le jour pour ne pas dire complètement identique si ce n'est le format. La création d’œuvres introduisant des personnages pour ensuite les réunir dans une nouvelle. Il y avait tout à craindre mais la tactique s'est avérée payante, la différence d'enjeux financiers y sont sûrement pour beaucoup.

Après un Daredevil sombre, un Jessica Jones psychologiquement pervers, un Luke Cage funky et un Iron Fist...inégal. Marvel's Defenders se suit dans exactement la même lignée. Les éléments qui poussent ces quatre héros à se rencontrer sont en parfaites continuité avec leurs précédentes aventures, les voir se côtoyer après les avoir connus individuellement donnent lieu à des échanges savoureux et intéressants, de même avec leurs personnages secondaires qui sont aussi de la partie pour notre plus grand plaisir.

Une équipe sur-mesure qui fait face à un ennemi déjà vu auparavant, La Main, et tenue par une main de maître (ha ha) par différents autres personnages déjà vu eux aussi et par une Sigourney Weaver débordante de classe à chaque apparitions.

Ce qui rend son départ beaucoup plus regrettable. Arrivant beaucoup trop tôt (6 épisodes) et faisant fatalement perdre ce qui rendait l'affrontement entre ces deux réunions aussi géniale à regarder et rabaissant toute son utilité qu'à une présence de star prestigieuse pour attirer les foules. Elektra qui prend sa place n'a pas la même carrure (si ce n'est être la casse-noix attitrée des séries Marvel/Netflix) et les autres ne sont pas des plus mémorables non plus malgré leurs précédentes apparitions (notamment le Japonais qui n'est finalement qu'un Nobu de substitution, sans parler de Madame Gao qui n'a d'intérêt qu'en tirant les ficelles en arrière-plan et aucun lors des scènes d'actions où elle n'a rien à y foutre).

La série garde une qualité de mise-en-scène équivalente qu'auparavant. L'ambiance adoptée est toujours aussi sombre, les partis-pris osés toujours présents et les scènes d'actions comme celles des dialogues sont toujours aussi bien réalisées pour nous maintenir en haleine. ... Jusqu'aux trois derniers épisodes. Ils ne sont pas mauvais mais une différence de qualité se sent. Les réalisateurs qui s'en sont occupés n'ont pas le même savoir-faire ni la même énergie. Les scènes d'actions sont illisibles, le montage est épileptique, l'éclairage moyen, le cadrage approximatif et les mauvaises idées présentes

(mais quelle idée d'avoir mis Gao dans une baston ?).

Le rythme qui s'étale sur 3 jours oblige ces derniers épisodes à ralentir l'action pour atteindre la durée requise et les dialogues sont platement réalisés. Dommage bien que ça n'enlève pas la conclusion d'avoir un atout de poids.

La prétendue mort de Daredevil. Je suis content d'avoir eu, même si c'est juste sur le moment, une retombée des événements si bien appuyée pour réellement croire que le Démon de Hell's Kitchen soit réellement mort. Mais je suis légèrement frustrée de le voir vivant dans les dernières secondes car, même si j'en suis heureux de pouvoir à nouveau le suivre, je sens après coup un choix risqué et audacieux disparaître au prix d'une survie peu crédible. La troisième saison de sa série a intérêt à avoir une bonne explication.

Il n'empêche que malgré ses fausses notes, l'attente aura largement valu la chandelle. Une juste récompense pour avoir eu à suivre ces quatre séries qui n'en ont pas eu besoin pour être suivie avec passion.

Je continuerai à suivre les prochaines séries Marvel/Netflix si elles continuent d'êtres ce qu'elles sont, les prochaines séries individuelles des Defenders comme une nouvelle saison si jamais elle voit le jour.